UN POIGNET CONNECTÉ


UN POIGNET CONNECTÉ
Dans le monde des objets connectés à porter, et surtout celui des montres, il y a deux écoles.

D’abord celle des objets ultra tech, avec 100 fonctionnalités et un écran d’ordinateur qui s’accroche au poignet sans prendre en compte l’ergonomie du corps humain.
Et puis il y a celle des beaux objets, qui apporte un soin particulier pour faire entrer avec douceur du digital dans un monde tangible.
C’est cette dernière école qui m’intéresse. Car l’élégance d’un costume ne saurait supporter un accessoire trop technique. Mais il serait tout aussi dommage de devoir se séparer de son objet connecté pour une histoire de style vestimentaire !
Je reviens d’un voyage à New York où j’ai pu tester la montre Withings Steel HR pendant une semaine en conditions réelles. J’ai cumulé environ 140km de marche en 7 jours. Je me suis épuisé avant ma montre…

On ne dirait pas une montre connectée. C’est ce qui est frappant quand on la découvre pour la première fois. C’est d’ailleurs ce qui la rend attirante.
Cette montre est belle avant tout. C’est déjà un bon départ ! Au passage je trouve que la marque se trompe rarement dans le design de ses objets. Vous pouvez jeter un oeil au reste de la collection, tout est magnifique.
Le boîtier en acier de 36 mm est tout en rondeur et en douceur. L’unique bouton poussoir à 3h ajoute au minimalisme de ce design. J’aime aussi son cadran, tout en discrétion. Avec simplement des index bâtons dans une teinte de gris très foncé et un logo blanc tout en finesse.
C’est une montre deux aiguilles classique, sans seconde, avec un écran Oled à 12h et une petite aiguille à 6h. Cette dernière indique le pourcentage d’activité réalisé dans la journée par rapport à l’objectif qu’on se fixe. Ça peut être par exemple 10.000 pas / jour. A New York je dois dire que j’ai explosé mon objectif avec environ 26.000 pas / jour. Les 20.000 premiers étaient agréables… les 6000 suivants un peu moins !
withings steel hr cadran
L’écran digital sert à lire l’heure, la distance parcourue, le nombre de pas quotidien, la durée du sommeil, des rappels de SMS etc… Tout ça se détermine en fonction de la configuration qu’on fait via l’app “Health Mate”.
Les aiguilles sont elles aussi tout en rondeur. C’est agréable comme aucun angle saillant n’apparaît. Le design est d’une étonnante douceur, plaisant tant à l’œil qu’au poignet.
Le bracelet gris foncé reprend la couleur du cadran pour ne pas brusquer le regard et se fondre dans un ensemble homogène. C’est un modèle en silicone, très élastique et agréable à porter. Il ne comprime pas le poignet, il est étanche, et ce n’est pas un de ces bracelets en plastique tout dur qui fait mal.
withings app health mate
L’app Health Mate (iOs et Android)
Une montre connectée, en permanence à l’écoute
Sous ses airs de petite montre classique, la nouvelle Withings Steel HR est en fait un redoutable outil de mesure. Elle donne un suivi de santé ultra-pointu grâce à une multitude de capteurs, dont celui de la mesure automatique et continue de la fréquence cardiaque. Il suffit simplement de porter la montre pour qu’elle commence à calculer votre rythme cardiaque.


On passe une étape supplémentaire dans la miniaturisation d’une fonction qui nécessitait auparavant un équipement bien plus contraignant…
D’ailleurs je pense que dans le futur on sera tous équipés d’une montre dans ce genre qui calculera en permanence tous nos paramètres biologiques pour nous avertir dès qu’il y a un souci. C’est ça le futur !
Mais le plus étonnant dans cette montre, c’est la détection automatique de l’activité. 10 activités sont détectées : tennis, ping-pong, squash, badminton, musculation, basketball, football, volleyball, danse et boxe.
Il faut d’abord enregistrer manuellement dans l’application « Health Mate » l’activité qu’on compte pratiquer et la montre apprendra les mouvements de ce sport pour les reconnaître au bout de quelques sessions. Les fois suivantes, elle enregistrera vos performances sans avoir besoin de lui expliquer que vous êtes en train de développer vos talents de pongiste.

Comme je vous le disais, la fonction pointue dans cette montre c’est la possibilité de mesurer son rythme cardiaque en continu, que ce soit pendant l’effort ou toute la journée, au bureau ou au repos (parfois c’est la même chose !).
Perso c’est le genre de fonctionnalité que je trouve généralement angoissante. Voir battre son cœur ça n’est pas mon truc ! Mais étrangement, sur cette montre, je n’ai pas eu cette sensation.


D’abord parce qu’il faut appuyer sur le bouton pour la voir. Mais aussi car l’iconographie est extrêmement bien faite. Pas de gros cœur veineux qui pompe de haut en bas à chaque battement, mais juste un chiffre et un petit point qui bouge de droite à gauche pour montrer que la montre enregistre les données.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s